Apprêt pour aquarelle Daniel Smith

FavoriteLoadingAjouter à Coup de Coeur
Pot d’apprêt pour aquarelle Daniel Smith

Pour réaliser une aquarelle, il faut être attentif au papier utilisé pour que la peinture puisse être maîtrisée. Il faut en effet pouvoir accomplir les effets attendus: crayonné, dégradé, remplissage, etc. Si jamais vous souhaitez prendre un papier non adapté à l’aquarelle tout en conservant les effets ou créer de la matière en surface, vous pouvez utiliser l’apprêt pour aquarelle Daniel Smith.

L’apprêt pour aquarelle (watercolor ground) Daniel Smith est fabriqué à partir du pigment blanc de titane et se présente sous l’aspect d’une pâte consistante blanche.

  • Prenez votre papier (aquarelle ou non), fixez-le sur un support au ruban de masquage et tendez bien le papier. Si vous voulez, vous pouvez peindre à l’aquarelle sur du métal, du verre, du plastique en prenant soin de les poncer préalablement.
  • Choisissez un pinceau de type brosse dure en soie de porc et appliquez l’apprêt sur la surface. Vous pouvez le délayer dans de l’eau à hauteur de 10% au maximum.
  • Attendez 24 à 72 heures pour commencer à peindre.

J’ai fait l’expérience sur un papier non-adapté à l’aquarelle. J’ai utilisé l’apprêt pur sans ajouter d’eau.

J’ai bien étalé et estompé l’apprêt sur la surface souhaitée.

J’ai commencé à travailler à l’aquarelle et j’ai constaté qu’elle restait plus longtemps en suspension que sur un papier classique. J’ai néanmoins pu observer que les dégradés se faisaient sans aucun problème à condition d’enlever un peu de charge au pinceau entre deux passages.

Le résultat final m’a satisfaite avec une légère texture de fond qui n’est pas inintéressante. Je pourrai donc utiliser cet apprêt pour aquarelle sur toute surface, même celles qui ne sont pas du tout adaptées. Cela ouvre un champ de possibles très large pour l’artiste.

L’apprêt pour aquarelle Daniel Smith est recommandé pour un usage de l’aquarelle sans papier aquarelle et offre les mêmes effets pour ne pas déstabiliser les habitués. À tester sans appréhension. Par contre, nettoyez bien les pinceaux après usage!

Apprêt pour aquarelle Daniel Smith
Résultat final de la peinture aquarelle sur apprêt aquarelle Daniel Smith

Est-ce que cet article vous a intéressé?

3 réflexions sur « Apprêt pour aquarelle Daniel Smith »

  1. Bonjour Alix ! 🙂
    Merci pour cette article de démonstration. J’hésitais à en acheter justement car j’ai certains papiers (notamment des mixed-media) sur lesquels l’eau ne réagit pas forcément bien (il a tendance à gondoler ou à me faire des « peluches » lorsqu’il est trop imbibé d’eau) et m’empêche de travailler ma réalisation correctement.
    Cependant, j’ai vu que la marque proposait 3 sortes d’apprêts (transparent, blanc et noir). As-tu déjà testé le noir ? Je me questionnais sur son utilisation. A-t-il les mêmes propriétés que le papier Etival noir de canson pour aquarelle ? (à utiliser principalement avec les encres et aquarelles métalliques)
    Je te remercie d’avance pour ton retour, toujours un plaisir de lire tes nouveaux articles qui sont très instructifs !

    • Bonjour,
      Merci d’avoir laissé un commentaire. 🙂
      Si des papiers mix média peluchent au contact de l’aquarelle, ce n’est pas normal. Il vaut mieux repartir sur un bon papier aquarelle à grain fin ou grain satiné (plus lisse). Le grammage 300 g/m2 évite la gondole (même si c’est toujours mieux de tendre sa feuille sur un support avec du scotch repositionnable). Si tu as la marque du papier mix média en question, j’essaierai de le tester à mon tour.
      Je n’ai pas testé l’apprêt noir de Daniel Smith. Il doit certainement amener un peu de texture au support, comme le blanc. L’Etival est un papier dans teinté dans la masse à grain fin sur le recto. Je ne pense pas que les résultats soient tout à fait les mêmes au niveau de l’accroche de la peinture. Si j’ai l’occasion d’avoir le Daniel Smith noir, je verrai comment il réagit devant le crayon aquarelle et l’aquarelle.

      • Merci pour ta réactivité !
        Ce qui me parait étrange concernant le papier dont je parlais dans mon commentaire, c’est que je l’ai testé dans ses différentes formes. Il s’agit du papier  » Paint’on  » de chez Clairefontaine. J’ai le blanc, le naturel et le gris à la maison. Les deux derniers réagissent parfaitement à toutes les techniques que j’appliquent dessus (j’aime mélanger plusieurs médiums sur un seul dessin et m’amuser à créer diverses combinaisons). Cependant pour le blanc c’est une toute autre histoire… Je me suis souvent retrouvé avec des « taches brunes » après séchage, rendant impossible la finalisation de mon dessin car la surface du papier s’en trouve vraiment détériorée…
        Je pense en tout cas tester les 3 apprêts, le transparent doit être vraiment très sympa à travailler sur des papiers type papier kraft par exemple

Répondre à Alix Fèvre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.