Les papiers pour feutre Copic : Copic Paper Selections

Spread the love
FavoriteLoadingAjouter à Coup de Coeur

copic paper selections pour feutre copic

La société .Too a décidé de proposer des accessoires complémentaires aux feutres à alcool Copic et, à la demande des utilisateurs, elle a mis sur le marché des papiers validés pour une utilisation du feutre Copic. Ces papiers ne sont pas identiques et possèdent des caractéristiques propres selon les effets souhaités.

Les différents types de papiers proposés par Copic Paper Selections.

présentation copic paper selection

Ce schéma permet de localiser sommairement les propriétés des Copic Paper Selections. Vous remarquerez la tendance à l’extra-blanc et à l’épaisseur de ces papiers.
L’extra-blanc permet aux couleurs de mieux ressortir avec grande authenticité de saturation. Vous aurez ainsi moins de problèmes au scan et aux corrections post-scan.
L’épaisseur est appréciée pour travailler en couches. Une fois le feutre à alcool maîtrisé, vous comprenez qu’on superpose les couches d’encres à l’instar de l’aquarelle ou des lavis en acrylique. Seul le papier épais permet de réaliser de type de travail. Encore faut-il que d’autres caractéristiques lui soient adjointes pour offrir le résultat optimum.

Papier AM Paper 2

AM paper 2 Copic Selections

perso-AM-paper-2-exemple

L’AM paper 2 est un papier a forte texture, épais et de couleur allant vers le blanc naturel.

Le papier boit beaucoup d’encre à chaque passage et estomper au blender fonctionne plutôt bien mais attention à ne pas faire baver les couleurs sombres. Attention aussi aux Copic qui sont à court d’encre, cela risque de les abîmer un peu plus.

Le rendu texturé est agréable et amène de la matière à une technique plutôt plate.
Les touches de pointe pinceau ont tendance à fuser alors il faut bien maîtriser son coup.

Le papier Basic Paper Copic

Basic paper Copic Selections

Le papier Basic Paper est un paper layout très fin dont le verso est enduit d’une barrière anti-solvant. Vous retrouvez ces propriétés sur les papiers layout habituels en France à la différence du grammage souvent un peu plus fort en France.

basic paper copic selections perso

Le feutre glisse très bien sur la surface et ne modifie par la couleur de l’encre. Il est possible de dégrader au blender et de superposer des couleurs à condition de ne pas multiplier les couches, sans quoi le papier dégorge.

Si vous souhaitez décalquer votre dessin original, la finesse du Basic Paper vous permet de reprendre les traits sans table lumineuse.

Sur les dégradés, la subtilité est moindre que sur les autres papiers. Il faut travailler davantage avec une autre couleur ou le blender.

 

Le papier Custom Paper Copic

custom paper copic selections

perso custom paper copicLe papier Custom Paper est un très bon bristol avec un grammage moyen, dont la couleur est proche de l’extra-blanc.
Il permet de réaliser des effets grâce au travail possible en surcouches avec les feutres Copic.
Les touches au Copic sont précises et vous pouvez travailler de manière professionnelle sur des illustrations réalistes.
Le Custom Paper est un bon papier pour réaliser des illustrations simples et complexes avec tous les feutres Copic et ses accessoires: Opaque White, blender, stylo gel. feutre multiliner pour les contours.

 

Le papier Gagakushi de Copic

Papier Gagakushi Copic Perso papier Copic Gagakushi

Le papier Gagakushi est un papier à texture fine, rappelant le papier à dessin classique à grain fin. La couleur extra-blanche et son épaisseur permet de réaliser des effets de textures car le feutre réagit bien sur le grain.
Comme il y a une texture, le feutre va fuser facilement mais en même temps accrocher au papier. Attention aux feutres un peu secs : ce genre de papiers abîme leur pointe.
Sur le Gagakushi, il est possible d’atteindre des effets d’aquarelle avec le feutre à alcool et le blender.
Soyez vigilants: ce papier est gourmand en encre mais permet de jolis effets.

papier japonais gasenshi copic

gasenshi papier copic japonaisLe papier Gasenshi est un papier à base de fibre de riz et donne un aspect typique de papier japonais. Sa texture est très forte et de fait, l’encre fuse beaucoup sur ce papier.
En général, on ne fait pas de dégradés travaillés sur ce genre de papier mais plutôt des aplats.
Une fois la pointe du feutre posée sur le Gasenshi, il faut bien mesurer la quantité d’encre et retirer la pointe au bon moment.
C’est un papier intéressant pour les effets d’aplats rapides et efficaces qu’on peut obtenir. Il offre un style graphique plus japonais en général et moins manga.

 

PM Paper Copic Selection Exemple PM Paper CopicLe papier PM Paper est extrêmement fin et d’une grande blancheur.
C’est un papier idéal pour travailler des sujets simples, sans multiplication de couches d’encre.
De par sa finesse, vous pouvez décalquer votre rough (premier jet) et le passer directement en couleur sur le PM Paper. Il peut être scanné très facilement.
L’encre du Copic ne fuse pas et se dégrade bien avec une autre couleur et au blender.
C’est un papier facile à utiliser mais restreignant le travail en sur-couches.

 

Premium Bond paper Copic Exemple Copic Premium Bond Paper

 

Je dois bien l’avouer; Le Preimum Bond Paper est l’un des papiers que j’aime le plus. Sans doute par ce que c’est le premier que j’ai connu de la série. Malgré sa teinte blanc cassé, j’apprécie son grammage moyen qui me permet de travailler en couches au Copic sans boire toute mon encore et sans saturer le papier.
La glisse sur le papier est excellente et elle respecte mes touches quand je demande d’être précis et détaillé.
Le Premium Bond Paper est un excellent bristol en blanc naturel à grammage moyen par rapport à un Bristol européen.
Je ne travaille presqu’avec lui sur des sujets requérant du détail.

Les Copic Paper Selections, comme vous pouvez le voir, sont très distinctes les unes des autres. Certains papiers jouent sur la texture, d’autres sur la blancheur et d’autres sur l’épaisseur. Les résultats sont différents à chaque fois car le Copic réagit de manière différente selon le papier. Vous pouvez trouver des équivalents à ces papiers notamment chez les layout européens (Canson XL, Hahnemülhe), les papiers DCP Clairefontaine pour copieur et chez les Bristols français (Canson XL, Clairefontaine, Hahnemülhe). Vous ne trouverez pas les caractéristiques identiques mais vous en serez proche.
Toutefois, si vous avez l’occasion, testez un de ces papiers pour vous faire une idée de tous les possibles du Copic quand on s’intéresse au papier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *