Le crayon de couleur

Le crayon simple, tel qu’on le connaît actuellement, est un morceau de matière colorée gainée dans un cylindre de bois pour réaliser un tracé ou du remplissage sur une surface. Il existe sous sa forme primitive depuis la Préhistoire et a surtout pris son essor au XVIIe siècle en Europe, notamment en Italie et en Allemagne (voir article sur le crayon).

Le crayon de couleur est apparu au XIXe siècle. De premiers essais de fabrication proposaient alors une mine de pigment mêlée à de la cire et enchâssée dans une gaine de bois. Le succès ne fut pas au rendez-vous chez les artistes contemporains.
Un peu plus tard, on mit au point une pâte de pigment mélangée à une base aqueuse sans cuisson (la mine de graphite, elle, est cuite). Cette pâte est ensuite extrudée pour être enfermée dans un support en bois. Cette fabrication est retenue et à la fin du XIXe siècle, on produit les crayons de couleur de manière industrielle. Les impressionnistes, Toulouse Lautrec notamment, les utilisent pour leur dessins.

Les pigments du crayon de couleur sont très finement broyés avec une charge (blanc de titane, kaolin, etc.) et collés entre eux par un liant (amidon, etc.). Ils sont ensuite traités par un corps gras (cire).

Sur le marché français, on trouve une quantité incroyable de crayons de couleur avec un usage spécifique.

Dans le milieu scolaire par exemple, on a mis au point des crayons de couleur à gaine en résine de synthèse avec une mine plutôt sèche pour permettre aux élèves de tracer et colorier sans voir la mine se casser toute les cinq minutes: c’est le BIC Kids Evolution (autrefois appelé Conté Evolution). De plus, il est fabriqué à partir de matériaux recyclés. L’élève peut le manipuler aisément et le mordiller sans risque de l’abîmer.
D’autres présentent des corps en bois ergonomiques (forme triangulaire) pour faciliter la tenue en main à trois doigts.

En général, l’usage scolaire est destiné à des enfants en apprentissage du coloriage. Les crayons sont peu chers et de qualité adaptée au milieu. Ils ne sont pas forcément idéaux quand on recherche un pigment éclatant et une mine tendre mais restent une solution abordable pour les exigences de l’enseignant.

Giotto fabrique des crayons en bois aux mines très tendres et aux couleurs brillantes: les Stilnovo. Ils permettent d’apprécier le coloriage à un niveau légèrement supérieur. Par exemple, ils sont très bien pour colorier des mandalas. Il y a moins de déception sur le rendu final.

Test de Giotto Stilnovo
Test de Staedtler Noris Club
Test de Stabilo Color

Lorsqu’on souhaite s’orienter vers une mise en couleur au crayon dans un milieu artistique, il faut franchir un cap et regarder d’autres marques: Koh-I-Noor, Faber-Castell, Caran d’Ache pour ne pas les citer. Dans le milieu artistique, on va porter notre attention sur:

  • la dureté de la mine
  • la résistance à la lumière du pigment (elle est notée sur les crayons de qualité artistique)
  • la qualité du bois (bois de cèdre blanc de Californie ou genévrier de Virginie)

Koh-I-Noor est une marque d’origine tchèque peu connue mais très concurrentielle sur le marché des produits Beaux-Arts. Elle a été créée au XVIIIe siècle à Vienne et n’a eu cesse de se développer sur les Balkans au fil des siècles. Ses crayons de couleur Polycolor sont faits avec une mine très tendre et de beaux pigments éclatants. La marque Koh-I-Noor décline ses crayons dans des coffrets de 12, 24 et 36 nuances pour un prix très abordable. Vous pouvez colorier avec en étant certain de pouvoir dégrader et superposer les couches sans appuyer fort et en conservant un geste libre.

Faber-Castell Polychromos sont des crayons de couleur d’une grande élégance avec une mine tendre, un corps en bois de cèdre rond et un vernis marqué au nom de la couleur et de son numéro dans le nuancier. Ils sont disponibles dans différents coffrets de 12, 24, 36 crayons. Il existe aussi des coffrets collector à 72 et 120 couleurs. Les Polychromos font partie du haut-de-gamme du crayon de couleur en conservant un très bon rapport qualité/prix. Vous pouvez superposer les couches, hachurer, remplir les surfaces très facilement.

Test de Faber-Castell Polychromos

Caran d’Ache Pablo est aussi un produit haut-de-gamme pour artistes amateurs ou confirmés. Le corps est en bois de cèdre hexagonal et sa mine très tendre. Le vernis du bois présente le numéro et le nom de la couleur. Il est parfait pour tracer, remplir, hachurer les surfaces sur le support papier. Les coffrets disponibles sont de 12, 18, 30, 40, 80 et 120 nuances.

Caran d’Ache Luminance est sans doute le meilleur crayon de couleur pour les artistes professionnels. Toutes les couleurs sont résistantes à l’exposition à la lumière, le corps du crayon est en bois de cèdre de premier choix, le numéro et le nom de la couleur sont marquées et la concentration pigmentaire est la plus élevée du marché. Par contre, c’est le plus cher. Je vous invite à lire l’article sur le Caran d’Ache Luminance.

Attention! Ne pas confondre le crayon de couleur avec le crayon de couleur aquarellable. Le liant est complètement différent (cire hydrodispersible) et de fait, le pigment va fuser au contact de l’eau. Je vous propose de lire l’article sur le crayon de couleur aquarellable.

Ma présentation de crayons de couleur disponibles sur le marché n’est pas exhaustive. Je propose toujours des crayons que j’ai testés ou que j’ai à disposition. Il y a d’autres crayons de couleur pour les scolaires et les artistes. Je les présenterai si j’ai l’occasion de les tester.

Bibliographie:
Dictionnaire des matériaux du peintre, François Perego
The pencil, Henry Petrovski

Est-ce que cet article vous a intéressé?