Le feutre à alcool


Warning: in_array() [function.in-array]: Wrong datatype for second argument in /home/auxcouleqn/www/wp-content/plugins/explanatory-dictionary/public/classes/default.php on line 637

Ce sont les feutres de prédilection des dessinateurs dans les arts graphiques.
L’encre à base d’éthanol s’évapore rapidement. Une fois sèche, la couleur de ces feutres devient indélébile. La transparence de l’encre permet des superpositions de tons très facilement à condition de travailler sur des surfaces blanches lisses.

Pré-requis

Pour le papier :

Pour les contours ou traits :

Le diamètre de la mine varie de 0,03mm à 0,8 mm.

Essais sur feutres

Trois feutres à tester

mmm

Test de teintes chair sur layout

Test de teintes chair sur bristol

llll

Test de nuances de gris sur layout

 

Peu recommandé

  • Un papier inadapté au feutre : les papiers à grain ou épais sont à proscrire. Non seulement ils boivent l’encre mais ils érodent la pointe.
  • Un travail à même sur l’esquisse au crayon : Pour un travail au feutre à alcool en général, il faute séparer l’esquisse de la colorisation. Les particules de graphite viennent boucher la pointe et donc l’abîment. De toute façon, il suffit de regarder à quel point bave le graphite dès qu’on passe un feutre de couleur claire.
  • Un trait au stylo-feutre non adapté au feutre à alcool : attention au stylo noir qui sert de contour !! Il faut des stylos spéciaux qui résistent à l’alcool sinon tout va baver et tout sera à recommencer.