La peinture à l’huile

Etude de mains réalisée à la peinture à l’huile (1995)

J’ai pratiqué la peinture à l’huile il y a plusieurs années. Elle reste un excellent souvenir où j’ai appris toutes mes bases techniques. Au fil des années, la peinture à l’huile demeure autour de moi, bien présente, dans le magasin où je travaille. Je ne pratique plus car elle requiert beaucoup de temps pour sécher et nécessite un coin atelier où personne ne pourra mettre les doigts dessus.
Je vais vous présenter tout ce que j’ai appris sur la peinture à l’huile et tous les produits en vente que je connais. Je ne suis sans doute pas exhaustive et ne prétend pas être à la hauteur d’un livre spécialisé mais je m’adresse à des personnes qui veulent débuter ou continuer à peindre en connaissant un peu mieux le marché de la peinture à l’huile.

Le principe de base de la peinture à l’huile

Reproduction à l’huile d’une jeune fille du XVIIIe siècle réalisée au pastel par l’artiste

La peinture à l’huile répond à la formule suivante:
pigments + huile + additifs (si besoin)

L’huile liée au pigment est fondamentale. Ses propriétés vont déterminer la viscosité, la brillance, le séchage (ou siccativité) de la peinture. Bref, tout ce que va être la peinture à l’huile et la façon de travailler avec. Elle va aussi jouer sur la qualité de la conservation.

L’histoire de la peinture à l’huile en bref

Les premières peintures à l’huile remontent à la préhistoire où on mélangeait des pigments à des graisses végétales ou animales pour peindre dans les grottes.
La peinture à l’huile prend son essor au XVe siècle grâce à Van Eyck qui découvre l’huile après une expérience malheureuse qui lui fit découvrir l’huile de lin et l’huile de noix comme vernis siccatif. Les disciples de Van Eyck vont perpétuer le savoir-faire du maître en améliorant le procédé de fabrication et ce faisant, en découvrant de nouvelles huiles et de nouvelles propriétés.
L’apogée de la peinture à l’huile arrive au XVIIe siècle et se perpétue ensuite en Europe occidentale comme LA peinture à utiliser par les artistes. La particularité est le film transparent et profond qui permet d’atteindre des rendus optiques, en allant de la transparence totale à l’opacité aboutie. La conservation de l’oeuvre est aussi garantie bien plus fortement par rapport aux autres techniques grâce aux vernis appliqués.

Quelle peinture à l’huile est faite pour moi?

Schéma de pensée proposé pour choisir sa peinture à l’huile

Il existe trois grandes familles de peintures à l’huile:

Les huiles qualité étude
Pigment de qualité classique + huile de lin. Prix abordable, idéal pour débuter ou pour les budgets étudiants.
Gammes et marques disponibles: Boesner Studio, Boesner Go Create, Winton de Winsor & Newton, Etude de Sennelier

Les huiles fines
Pigment de qualité supérieure + huile de lin. Prix un peu plus élevé, idéal pour les artistes amateurs ou artistes travaillant sur grands formats ou en pâte.
Gammes et marques disponibles: Pébéo XL, Rive Gauche de Sennelier, Huile fine de Lefranc & Bourgeois, Huile fine Van Gogh de Talens, Huile fine Georgian de Daler & Rowney, Lukas Studio.

Les huiles extra-fines
Pigment de très haute qualité, très finement broyé + huile de lin de haute qualité. Idéal pour les artistes professionnels et les peintres qui veulent de la brillance et une qualité de travail inégalée. Prix élevé.
Gammes et marques disponibles: Maimeri Artisti (102 nuances), Lukas 1862 (huile de lin et tournesol blanchies), Huile extra-fine de Lefranc & Bourgeois (sans cadmium), Norma de Schmincke (84 nuances), Rembrandt de Talens (120 nuances, pigment pur, liant huile de lin sauf pour les blancs qui sont liés à l’huile de Carthame), Mussini de Schmincke (101 nuances), Huile extra-fine de Sennelier (144 nuances, liant huile de Carthame).
La Rolls Royce de la peinture à l’huile est la Old Holland extra-fine. Elle comporte 166 nuances. Le pigment est broyé lentement par des cylindres en pierre. L’huile est pressée à froid et issue de première pression. Elle ne contient aucune matière de remplissage. Par contre, c’est la peinture à l’huile la plus chère du marché.

Les marques magasin sont souvent moins chères car il y a moins de marketing injecté dans le prix du produit. Il s’agit souvent d’une peinture préparée par un fabricant connu sous l’étiquette du magasin. Elle est généralement de gamme étude ou fine.

Dans les outsiders de la peinture à l’huile, on trouve:

  • La peinture à l’huile alkyde Griffin de Winsor & Newton
    Les alkydes sont des résines synthétiques de la famille des polyesters. Ils génèrent une grande viscosité à allonger avec de l’essence de térébenthine. La peinture alkyde sèche vite mais elle n’est pas adaptée à une utilisation en épaisseur. Les pinceaux doivent être nettoyés très vite après usage car le film de peinture est très résistant une fois sec.
  • Les Oil Sticks à l’huile de Sennelier
    Ce sont des bâtonnets contenant de la peinture à l’huile pour travailler à la main. La légende veut que ce soit Picasso qui ait demandé à Sennelier de lui fabriquer ce produit pour libérer son geste.

Les grands fabricants de peinture à l’huile sur le marché français sont entre autres:

Ce qui va déterminer la qualité d’une huile, c’est le mélange des pigments: plus le pigment est pur, plus la peinture est brillante et profonde. Ensuite, c’est le broyage lent et fin du pigment et de l’huile. Enfin, la qualité de l’huile liée.

En résumé, voici un petit schéma sur l’usage de la peinture à l’huile:

Pour plus de précisions, je vous invite à consulter les pages suivantes sur:
l’huile de la peinture à l’huile
l’essence de la peinture à l’huile
le médium à peindre de la peinture à l’huile
le vernis de la peinture à l’huile

Est-ce que cet article vous a intéressé?