Peindre sur contreplaqué

FavoriteLoadingAjouter à Coup de Coeur
Acrylique sur contreplaqué

Peindre sur contreplaqué peut paraître difficile mais finalement, il y a peu de changements par rapport à une toile.
Comme vous vous en doutez, j’adore tester et détourner le matériel de peinture et de dessin. Cette fois-ci, on m’a confié un support de jeu en contreplaqué à peindre. Il s’agit d’un jeu du fakir en bois.

Ce jeu se présente sous la forme d’une planche de contreplaqué percée de trous et entourée de tasseaux. Dans chaque trou, on enfonce un tourillon. Lorsque la balle est lancée du haut du jeu, elle rebondira sur les tourillons jusqu’à se caler sur une couleur en bas.

1) La sous-couche pour peindre sur contreplaqué

Qui dit bois, dit sous-couche pour bois. Un bon gesso fera l’affaire si je lui applique une bonne couche au départ.
J’utilise mon Gesso Lefranc Bourgeois.

Gesso Lefranc Bourgeois

Aucun problème pour la tenue sur le contreplaqué. Le temps de séchage est identique à l’habitude de son utilisation. J’en applique au pinceau brosse (genre peinture murale) y compris sur les trous.

2) La peinture de fond

L’heure du test peinture. J’utilise la crème d’acrylique Déco de Lefranc & Bourgeois. C’est une peinture acrylique mate, indélébile, à séchage rapide : 30 mn au toucher et 12 h à cœur. Les couleurs sont miscibles entre elles et se diluent à l’eau. Nettoyage du matériel à l’eau.

Acrylique Deco Lefranc Bourgeois

En effet, pour un usage couvrant sur bois, elle s’applique au pinceau au poil synthétique doux car une brosse fait des sillons à la pose. Je ne la dilue presque pas car cette acrylique est assez liquide en substance.
Le lendemain, j’applique une deuxième couche afin d’homogénéiser toute ma surface. J’étire la peinture sur sa longueur pour suivre les stries du bois.
Le résultat est propre.

3) L’illustration

Une partie plutôt décisive car le final doit être absolument sans faute.

1ère étape: Le dessin du personnage.
Afin d’éviter tout raté, j’assure mes arrières!
J’utilise Adobe Illustrator pour décalquer un personnage avec l’outil Plume.
J’obtiens le personnage au trait noir que j’imprime au format souhaité sur plusieurs feuilles A4. J’assemble ces feuilles au scotch.
Je reproduis le trait sur une grande feuille de calque et ensuite sur la planche de contreplaqué.
Le crayon gras est bien visible sur la surface et mon personnage est impeccable.

2ème étape: La colorisation en acrylique
Ah la galère! Les stries du contreplaqué sont réellement un problème pour avoir une surface bien homogène.
Ensuite, tout dépend de la couvrance de l’acrylique.
J’ai essayé la Déco Mat de Lefranc Bourgeois, plutôt destinée aux loisirs créatifs. Elle manque totalement de pigmentation et ne se laisse pas étirer facilement. C’est très difficile d’obtenir un résultat net. Cette peinture n’est bien que pour de la sapinette lisse.
Je suis passée à La Basics de Liquitex, destinée Beaux-Arts. Grâce à son aspect crémeux et légèrement plus pigmenté, j’arrive à des aplats corrects. Elle remplit les stries et je peux même m’autoriser quelques dégradés.

A retenir sur un travail sur contreplaqué:
– Les stries du bois sont un inconvénient majeur pour peindre dans le détail, pas sur le fond.
– L’acrylique soit être couvrante et plus crémeuse que liquide pour combler les porosités du bois.

Peindre sur contreplaqué Chopper

Est-ce que cet article vous a intéressé?

16 réflexions sur « Peindre sur contreplaqué »

  1. Merci beaucoup pour ce témoignage 🙂 Je démarre un travail de création de jeux surdimensionnés avec des enfants et ça va bien me servir 🙂
    David

  2. merci. j’ai une plaque de contreplaqué à décorer pour mettre sur une porte et je ne savais pas par quel bout commencer je vais suivre scrupuleusement vos conseils.

    • Bonjour. Je vous remercie pour votre commentaire. Si votre panneau est destiné à être en extérieur, n’hésitez pas à bien protéger votre bois, peut-être avec une solution hydrofuge (disponible en magasin de bricolage). Si c’est en intérieur, alors aucun problème avec la méthode proposée. Faites un test sur une chute ou sur un coin de votre planche de contreplaqué. Cordialement.

  3. Bonjour, je peins souvent sur des panneaux de CP épaisseur 5 mm à l’huile à l’acrylique. Au préalable j’applique une couche de fond qui empêche la migration des médiums appliqués.
    Question : faut il créer un renfort par tasseaux au recto des panneaux CP de 5 mm afin éventuellement d’éviter qu’ils gondolent.
    J’ai entendu parlé de cadre américain qui peut combiner avec plaque CP, qu’en pensez vous.
    Merci pour de que vous faites.

    • Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Je n’ai pas actuellement la réponse à votre problématique de gondole sur contreplaqué de 5 mm lors d’une peinture. Il faut que je fasse des recherches auprès d’un collègue spécialiste de l’encadrement. Le cadre américain s’utilise plutôt pour encadrer un sujet achevé. Sur un support aussi fin que le votre, je ne connais pas la meilleure façon de le fixer avant peinture. Je reviendrai vers vous dès que j’ai une réponse.
      A bientôt!
      Alix

      • Merci Alix, riche de votre point de vue, je me pose la question, outre le fait qu’une toile coton ou lin est plus facile à oeuvrer, se pose la question du prix entre les toiles et le cp. Pour des toiles 60*40 et 40*30 et des CP de même dimensions quel support semble le meilleur rapport qualitatif. Tous mes remerciements pour votre dévouement

        • Bonjour,
          Merci pour votre commentaire. Si vous souhaitez réaliser une oeuvre en peinture (huile, acrylique, tempéra) durable dans le temps, mieux vaut investir dans une toile qui est vraiment destinée à cet usage, surtout pour des grands formats. La différence de prix entre le CP et la toile n’est pas forcément énorme dans le sens où le CP serait moins cher. Pour des formats 60×40 cm ou 40×30 cm, je pense que le prix sera équivalent. Il faudrait vérifier en magasin de bricolage. Les avantages du châssis entoilé sont la légèreté et une tension de la fibre maîtrisée. En magasin de Beaux-Arts, les châssis entoilés sont vendus prêts à l’emploi, donc pas besoin de préparer le support. Le CP demande plus de préparation. Après, si vous souhaitez un support très rigide dans les formats que vous souhaitez, il existe le carton entoilé.
          Cordialement,
          Alix

    • Bonjour,
      J’ai la réponse à votre problématique. Le contreplaqué de 5 mm d’épaisseur gondole déjà par nature avec ou sans enduction. Même la qualité marine ne permet pas une tension suffisamment efficace. Si ce contreplaqué est entouré de baguettes ou d’une caisse américaine, ces « renforts » prendront également la gondole du contreplaqué de 5 mm. Le mieux est de travailler sur un CP de 10 mm minimum ou sur carton entoilé (qui est de petite épaisseur). Ces informations viennent d’un atelier d’encadreurs professionnels.
      Bien à vous,
      Alix

  4. Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour votre tuto qui va, je le pense beaucoup m’aider. Je fais un stand photo avec du bois contreplaqué. Est ce qu’il faut bien le préparer au préalable avec du papier à verre à grain fin puis après mettre une couche primaire d’accrochage? Si oui, quelle couche vous nous recommendez? De plus d’après un de vos commentaire vous parler aussi d’une solution hydrofuge (car notre projet sera potentiellement pour l’intérieur mais aussi pour l’exterieur), quand est ce qu’il faut l’appliquer?
    Est ce que les dimensions et les épaisseurs vont changer quelque chose sur le tuto?

    Bien à vous

    • Bonjour, merci pour votre commentaire.
      Vous pouvez poncer effectivement la surface de travail au préalable mais veillez à ne laisser aucune poussière car elle risque d’accrocher lors du passage à l’étape de l’apprêt. Ensuite, vous pouvez appliquer le primer ou gesso (travaillant dans un magasin de matériel d’art, j’ai tendance à utiliser ce que je trouve dans les rayons :). Pour moi, le gesso a très bien fonctionné. On peut même en appliquer deux couches entre deux temps de séchage. Cela permet d’atténuer la nature poreuse de ce bois. Sur les tranches, les magasins de bricolage recommandent une pâte à bois pour combler les aspérités. Personnellement, je ne l’ai pas fait car ça ne me dérangeait pas.
      Une fois la phase de peinture terminée, j’ai appliqué un vernis mat à tableaux sur toute la surface. Je sais qu’il existe des solutions hydrofuges en magasin de bricolage mais je ne saurais vous dire lesquelles. Me concernant, j’ai appliqué le vernis 48h après la peinture pour être sûre qu’elle soit sèche à coeur. J’ai pris de la marge.
      Les épaisseurs du contreplaqué sont très importantes. Plus il est fin, plus il gondolera. J’ai travaillé sur 15-20 mm d’épaisseur et ça a bien tenu. Sur du 5 mm, ça ne tiendra pas. Pour les dimensions, normalement, ça ne change rien mais il faudra vous munir de la quantité de peinture suffisante et de pinceaux de largeur adaptée à la surface à peindre. Je vous recommande les spalters à fibres synthétiques car ils sont très doux lors de la pose de la peinture.
      Comme je vous disais, j’utilise les produits beaux-arts plus que ceux de bricolage. C’est ceux que je maîtrise le mieux 🙂
      Cordialement,
      Alix

      • Bonjour,

        merci pour votre réponse rapide et efficace. La partie pour l’épaisseur m’inquiète un peu. Je travaille avec une épaisseur de 8mm. Qu’est ce que peux faire pour eviter une déformation non désirée?

        • J’ai bien peur que sur 8 mm, ça gondole sur des grands formats. J’ai un support A3 en contreplaqué de 5 mm fixé à l’arrière par des baguettes et une traverse sur tous les côtés. Il tient bon et peut être apprêté et peint sans risque. Mais c’est un A3.
          Vous pouvez essayer de fixer des baguettes et des traverses à l’arrière pour renforcer le contreplaqué et ainsi créer de la tension.
          En fait, tout dépend du format de votre contreplaqué.

          • Je vois, donc durant la peinture je dois avoir à disposition un support bien dur derrière la plaque (qui personellement fait 182 cm de largeur et 200 cm hauteur) durant la peinture pour éviter les flexions que peuvent faire la plaque?
            Sachant que ma plaque à la fin va avoir un chassis comme support.

            Je suis désolée pour toutes ces questions…

          • Oui, il faut que votre support soit fixé à l’arrière par des baguettes et des traverses dans tous les cas. Vu la grandeur de votre contreplaqué, il faut vous assurer de bien le fixer. En tout cas, mettez bien des traverses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.