Le stylo de l’espace fabriqué pour la NASA

FavoriteLoadingAjouter à Coup de Coeur

fisher-space-pen-shuttle-quadrille-modele
Les anecdotes qui sont liées à mon matériel de dessin ou d’écriture, notamment les célébrités, sont un régal pour moi. Lorsque ma collègue m’a présenté fièrement un stylo en métal argenté arborant une navette spatiale en or, j’ai demandé ce que c’était. « Tu ne connais pas ? C’est le Fisher Space Pen ! Le stylo de l’espace créé pour la NASA ! » Il suffisait de ces quelques mots pour attiser ma curiosité, le tester et découvrir la fabuleuse histoire de ce stylo hors du commun : le Fisher Space Pen ou le stylo de la NASA.

 Dans l’espace, le stylo-bille est inutile et le crayon de papier dangereux

Remontons un peu dans le temps, dans les années 1960-1970. Nous étions alors dans un contexte de guerre froide entre le bloc américain et le bloc soviétique. A chacun de démontrer au monde sa supériorité, tant sur le plan militaire que scientifique.
Cette lutte scientifique s’est clairement exprimée dans la conquête de l’espace.

Durant les expériences en apesanteur, les astronautes se sont rendus compte qu’ils ne pouvaient écrire et prendre des notes avec le stylo-bille habituel. En effet, le stylo-bille standard joue sur la gravité pour amener l’encre à descendre dans le logement de la bille. Impossible d’écrire dans l’espace avec le stylo conventionnel.

La NASA a alors cherché un stylo capable d’écrire dans des conditions à zéro gravité. Cette histoire a d’ailleurs participé à la légende urbaine du stylo de l’espace version russe.

space-pen-legende-urss

Tandis que les Américains dépensaient des millions de dollars pour mettre au point un stylo capable d’écrire dans l’espace, les Russes, confrontés au même problème, ont trouvé une autre solution : le crayon de papier.

Si cette solution nous fait sourire, la réalité a prouvé le contraire. Le graphite contenu dans la mine est extrêmement inflammable dans un module très riche en oxygène. De plus, il est dispersible en micro-particules. Dans un milieu confiné comme une navette spatiale, l’apesanteur peut amener le graphite à se loger dans des zones de ventilation et provoquer des court-circuits. Le crayon de papier a bien été proscrit de toute mission dans l’espace.

On a marché… et écrit sur la lune avec le Fisher Space Pen.

Exemplaire du brevet déposé par Paul Fisher pour son Space Pen

Exemplaire du brevet déposé par Paul Fisher pour son Space Pen

Retour sur Terre où les recherches d’un industriel au bord de la faillite se révèlent fructueuses: Paul Fisher est un spécialiste des roulements à bille des moteurs de bombardiers. On lui demande d’améliorer la qualité de la bille des stylos qui ont tendance à fuir ou à sécher.
Paul Fisher crée une cartouche d’encre sous pression. Le résultat est qu’on peut écrire avec ce stylo dans n’importe quelle position. Il met aussi au point un système de valve à la pointe qui régule le débit. Il revoit la qualité de l’encre et reformule sa composition : le stylo-bille sous pression est né.

 

fisher-space-pen-cartouche-explication

Il propose son stylo aux astronautes de la NASA et ils l’embarquent sur la mission Apollo VII en 1968. C’est un succès total : le stylo prend le nom de « Space Pen » et devient le stylo des astronautes.
Une légende dit qu’il sauva la vie de Neil Amstrong et Buzz Aldrin lors de leur retour sur Terre en 1969. Le module n’avait que très peu de réserves d’oxygène et il fallait réussir la mise à feu du premier coup. Malheureusement, la manette de mise à feu est cassée par Aldrin. Impossible de quitter la lune ! Le Space Pen était encore dans le module et les astronautes l’insèrent à la place de la manette cassée. Le Space Pen permet à Armstrong et Aldrin de faire la mise à feu et de revenir sur Terre.
La vérité est un peu différente. Dans ses mémoires Les hommes venant de Terre, Aldrin raconte le problème survenu à bord du module lunaire. C’est la pointe d’un stylo-feutre appelé Duro qui a permis aux astronautes de remettre en route un disjoncteur en panne. Il valait effectivement mieux utiliser une pointe fibre que la pointe en métal conducteur d’un Fisher sur un disjoncteur en marche!

Le stylo de l’espace de nos jours

Le Space Pen a eu sa renommée lors de la Guerre des Etoiles entre l’Amérique et l’URSS. A présent, à quoi pourrait bien servir un stylo sous pression pour écrire ?
Le Fisher Space Pen est devenu le stylo des conditions extrêmes : il peut écrire dans n’importe quelle position, à l’envers, à la verticale, il résiste aux températures extrêmes de -1°C jusqu’à 120°C et il écrit sur n’importe quelle surface : humide, graisseuse, glissante, poussiéreuse, etc. C’est le stylo des missions océanographiques, spéléologiques, des interventions d’urgence des pompiers, des plongeurs, etc.
Même si la technologie de cartouche d’encre pressurisée a été largement copiée par Tombow, Pilot et autres, le stylo Fisher Space Pen reste toujours le stylo des missions spatiales américaines et les Russes l’utilisent aussi maintenant.

fisher-space-pen-shuttle-modele

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *