Qu’est-ce qu’une gomme ?

Spread the love
FavoriteLoadingAjouter à Coup de Coeur

gomme sous la forme d'un stylo
La gomme est l’outil indispensable à quasiment tout le monde : de l’élève scolaire à l’artiste, en passant par de nombreuses professions. Je m’intéresse à son mode de fabrication, pourquoi elle fonctionne si bien et quels sont les modèles que j’ai essayés et que je recommande.

Processus de fabrication pour la gomme rose et bleue

Pour fabriquer une gomme, on mélange des charges, des agents accélérateurs, des agents de vulcanisation, des huiles, des pigments et une gomme synthétique.
Les pains de gomme sont ensuite laminés et pétris dans deux cylindres chauffés auxquels on adjoint du soufre, l’accélérateur et du pigment rouge et de l’huile végétale vulcanisée.
La pâte refroidit pendant une journée. Ensuite elle est chauffée à 163°C et durcit. Pour arrêter le durcissement, on insère de l’eau froide.
La partie bleue est une pierre ponce pour gommer l’encre. Elle est pressée par vapeur puis durcit à l’eau froide.

Comment fonctionne la gomme ?

La première gomme ayant existé est la gomme mie de pain car les artistes du XVe siècle conseillaient réellement d’utiliser de la mie de pain. Ensuite, la découverte du caoutchouc et du latex en Angleterre ont permis de faire évoluer la gomme par un produit plus professionnel et plus efficace.
On trouve des gommes de toutes tailles et toutes formes: de très grandes jusqu’au très fines, selon les surfaces à effacer. Elles sont aussi disponibles en stylo-gomme, très pratiques pour effacer de petites surfaces en graphite.
Attention, la gomme n’est optimale que sur les crayons graphites. On utilise une mie de pain est plus adaptée au fusain mais on peut dévier vers le graphite son usage.
La gomme enlève une partie de la couche graphite déposée sur le papier selon la nature du grain du papier. Elle aurait tendance à graisser un peu les tracés effacées et cela peut-être gênant pour des techniques de détrempe (gouache, aquarelle).

Mes meilleurs gommes :

Bien sûr, j’en ai plusieurs que j’apprécie pour leur efficacité :

Mars Staedtler est une gomme qui m’a toujours accompagnée tout au long de ma vie. Elle permet de gommer de grandes surface en laissant peu de déchets derrière elle. C’est une bonne gomme à utiliser sans modération.  

Gomme Mars Matic de Staedtler

La gomme mie de pain est un outil très utile pour effacer le fusain et le graphite sachant que la plupart du temps elle estompe plus qu’elle efface. Elle sert en art académique pour travailler sur chevalet au fusain par exemple. gomme mie de pain
Les stylos gomme Pentel fonctionnent comme des porte-mines : lorsque la gomme est trop courte, on la rallonge avec un clic.
Je les utilise beaucoup car la surface effaçable est plus petite et je peux corriger certains repentir avec précision.
stylo gomme pentel
Tombow zero a créé des stylos- gomme encore plus fins pour effacer certains micro détails comme le reflet d’une pupille dans un oeil, le rehaut d’une lumière discrète. Je m’en sers souvent pour de tous petits détails. stylo gomme tombow
En gomme insolite chez Kokuyo, on retrouve une gomme à multiple angles pour toujours avoir un coin pour effacer. Ingénieux, efficace et rigolote. gomme à effacer kokuyo
Pour ceux qui ont envie de mécaniser un peu leur vie d’artiste, il exister des gommes électriques chez Derwent. Vous appuyez sur un bouton et la gomme se met à tourner. gomme électrique Staedtler

Il y a sûrement d’autres gommes que je n’ai pas testées mais dans l’immédiat, je n’ai que celles-ci sous coude, celles que j’utilise régulièrement pour mes dessins. Je rappelle que cette liste n’est pas exhaustive et peut être complétée par des échantillons de gommes que des fabricants peuvent me prêter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.