Le célèbre feutre noir pour écrire: le Sign Pen

Spread the love
FavoriteLoadingAjouter à Coup de Coeur

Image Sign Pen Pilot

Cela fait des mois que j’ai promis un article sur l’histoire de ce feutre si particulier: le Sign Pen. Pourquoi est-il spécial ? C’est grâce à lui que le feutre est devenu un outil d’écriture et de dessin aussi répandu dans le monde. Je l’aime particulièrement pour la qualité d’écriture que j’arrive à obtenir dans l’illustration, comme dans l’écriture. J’ai utilisé pendant plusieurs semaines 5 Sign Pen et voici ce qu’il faut retenir Petite histoire du feutre

Le feutre, tel qu’on le connaît sous sa forme actuelle, est apparu au début du XXe siècle. C’est donc un instrument très moderne, issue de l’industrialisation massive de la production. En 1910, l’Américain Lee w. Newman dépose un brevet pour le Marking Pen. Il comprend une pointe, un tube d’alimentation et un réservoir d’encre. D’après le brevet, la mèche de feutre à l’intérieur pouvait être changée. Cela reste une forme très primitive de feutre mais l’idée est là : une mèche imbibée d’encre alimente une pointe par gravité et permet un débit constant pour le traçage.

Ancêtre du feutre moderne

Dessin réalisé d’après le brevet de Lee W. Newman

Par la suite, en 1926, un autre Américain, Benjamin Paskach, dépose un brevet pour un Fountain Penbrush. Premier feutre déposé aux Etats-Unis Il s’agit d’un corps cylindrique dans lequel on verse de l’encre ou de la peinture. La pointe est constituée d’une petite éponge. Sur ce modèle, on recharge l’encre mais on ne la régule pas par une mèche. Le marker devient extrêmement populaire grâce au Magic Marker de Sidney Rosenthal en 1952. Nous sommes toujours aux Etats-Unis. Sa forme initiale présente une cartouche d’encre en verre dans laquelle est insérée une mèche en feutre. Le Magic Marker pouvait écrire sur toutes les surfaces. Son encre était très chargée en solvant et sentait très fort. Premier feutre Magic Marker Le stylo feutre, tel qu’il est techniquement conçu, apparaît en 1963, au Japon. Yukio Horie fonde en 1946 la Japan Stationery Co. Ltd et rassemble toutes ses recherches pour développer une pointe feutre sur ses stylos. En 1963, il met au point un feutre qu’il nomme Sign Pen (サインペン). En dépit de faibles ventes au départ, le feutre voit ses ventes décoller en 1964 lorsque le porte-parole du président américain, Lyndon Johnson, utilise le Sign Pen. Enthousiaste, il le fait découvrir au Président. La commande est passée et la réputation du Sign Pen est lancée. En 1965, le vol spatial habité GEMINI embarque le Sign Pen. En effet, l’écoulement de l’encre par capillarité se fait sans besoin de gravité. Donc, le feutre est idéal pour les situation d’apesanteur. La forme hexagonale du corps du feutre a amené une esthétique un peu luxueuse et une ergonomie dans la tenue de l’outil. Eh oui, un corps hexagonal ne roule pas, contrairement à un corps cylindrique. En 1971, la Japan Stationery Co. Ltd devient… Pentel !

5 Sign Pen à découvrir

Pentel Sign Pen

Description Sign Pen de Pentel Honneur au plus ancien de tous : le Sign Pen de Pentel. C’est le premier feutre créé dans la forme que nous connaissons.

  • Pointe en fibre nylon 0,7 mm
  • Encre à base d’eau
  • Toucher lisse mais peut arracher les fibres de papier s’il y a plusieurs passages
  • Densité de l’encre : moyenne

Sign Pen Pentel Le Sign Pen de Pentel est idéal pour l’écriture. Sa pointe reste sensible aux papiers poreux ou fibreux.

Sign Pen プリ Uni

Description Sign Pen Uni

  • Pointe en fibre nylon 0,7 mm
  • Encre à base d’eau
  • Toucher TRES lisse
  • La pointe nylon peut arracher des fibres de papier
  • Densité de l’encre : forte

Sign Pen Uni Le Sign Pen d’Uni est un peu plus lisse que celui de Pentel et oppose moins de résistance sur le papier. Il est idéal pour l’écriture.

V Sign Pen de Pilot

Descrption Pilot Sign Pen

  • Pointe en polyacétate 0,6 mm
  • Encre très liquide contenue dans le réservoir avec régulateur de débit.
  • Toucher EXTREMEMENT lisse
  • Densité de l’encre : très forte (attention au temps de séchage plus long !)

Sign Pen Pilot Le V Sign Pen de Pilot est de pointe moyenne extrêmement lisse et d’un beau noir profond. Le débit est généreux et on ressent une grande facilité à écrire et dessiner. 

Flair de Papermate

Description Papermate Flair

  • Pointe en fibre nylon 0,8 mm.
  • Encre à base d’eau.
  • Toucher un peu rugueux.
  • Léger en main
  • Densité de l’encre : faible

Papermate Flair Sign Pen Le Flair a été créé par Paper Mate dans les années 60. Sa pointe gratte un peu plus le papier que les autres. Il faut lui préférer des papiers lisses de type bristol pour un résultat optimal.

PointMax de Stabilo

Description Stabilo PointMax Le PointMax de Stabilo est un Sign Pen déguisé en Stabilo. C’est un feutre ferme avec une encre dense. Il est dans la parfaite lignée de ses frères, Pen 68 et Point 88, c’est un entre-deux intéressant. Il est agréable et rappelle un peu le Pentel. Stabilo PointMax sign pen   Le Sign Pen est le feutre qui fait le lien entre l’écriture et le dessin. A la base créé pour l’écriture, il est devenu un réel outil pour les dessinateurs et les illustrateurs. On peut encrer, on peut faire du lettrage, on peut écrire, on peut tracer. C’est un outil très polyvalent auquel on peut recourir facilement. Je fais mes écritures et mes lettrages à l’aide de Sign Pen et j’en retire une grande satisfaction tant sur le plan esthétique qu’ergonomique. Je le recommande aux « journaleux », aux calligraphes et aux dessinateurs.

Une réflexion au sujet de « Le célèbre feutre noir pour écrire: le Sign Pen »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *