Dessiner son journal : Leuchtturm 1917 ou Rhodiarama

Spread the love
FavoriteLoadingAjouter à Coup de Coeur

Rhodiarama et Leuchtturm1917

Vous allez vous dire « mais pourquoi elle nous parle d’écrire alors qu’elle est censée dessiner? » Vous n’auriez pas tort de revendiquer du dessin mais dernièrement, un phénomène venu des Etats-Unis a suscité mon intérêt : le bullet journaling.
Plutôt que d’acheter un agenda imprimé prêt à l’emploi, un designer américain à l’âme créative s’est mis à créer lui-même son agenda en y associant des notions de journal intime et d’aide à l’organisation. C’est ça le bullet journal. Il ne requiert aucun bagage artistique, juste l’envie de rendre le quotidien plus attractif à l’aide de dessins, de lettering (« calligraphie ») et d’une belle écriture. Pour ce faire, il faut trouver le bon cahier qui recevra toutes vos confidences. Découvrez avec moi les deux carnets en vogue pour faire son bullet journal: le Leuchtturm 1917 et le Rhodiarama de Clairefontaine.

Qu’est-ce qu’un bullet journal ?

Rhodiarama de Clairefontaine

J’ai découvert le bullet journal ou « BuJo » un peu par hasard, lorsque, fin 2016, ma collègue est venue les bras chargés de carnets en s’écriant: « Regarde comme ils sont trop beaux mes bullet journaux ! » C’est là où j’apprends l’existence de cette activité créative qui consiste à illustrer sa vie et à la guider à l’aide d’un carnet de papier : le journaling. Cela a réveillé en moi le vieux souvenir du journal intime et des agendas qu’on personnalisait au collège. Mais attention ! Le bullet journal est méthodique car il est aussi là pour aider celui qui le crée : il comporte un sommaire, des pages numérotées, des sigles codifiés et des règles de méthode. Libre à vous ensuite de créer les chapitres qui vont ornementer votre journal: liste de choses à faire, planning, livres à lire, défis personnels, etc. Votre quotidien prend un sens plus créatif, moins stéréotypé et ce bullet journal est 100% fidèle à ce que vous êtes.

 

Quel support choisir pour faire un bullet journal ?

Je ne vous donnerai pas de tutoriel pour réaliser un bullet journal car d’autres blogs existent et sont très exhaustifs sur le sujet. De plus, pour mes essais, je n’ai pas suivi la méthode de journaling car je souhaitais mettre à l’épreuve le papier et les instruments d’écriture.
Sur le principe, n’importe quel carnet ou cahier peut faire l’affaire pour faire son bullet journal.

Le format

En général on préfère le format A5 et inférieur car on est censé pourvoir le transporter avec soi.

Le transport

Comme on parle de transport, il faut que la couverture soit solide pour résister au transport dans un sac ou sacoche.

Le lignage

Dans les carnets d’écriture que vous pouvez rencontrer en papeterie y compris chez Paper Blanks ou Moleskine, vous trouverez les lignages suivants:

  • vierge : le papier est blanc. Préférez-le pour le dessin ou le carnet de voyages.
  • ligné : le papier possède des lignes fines pour écrire droit. Idéal pour l’écriture.
  • dot : le papier présente une grille de points espacés de 5 mm. C’est le compromis entre le dessin et l’écriture quand on est assez illustratif et que les points servent de repère pour dessiner.

Exemple de feuille Dot

 

Leuchtturm1917 : la marque référence du bullet journaling

Leuchtturm1917 bullet journal

Le carnet Leucchtturm (« Phare » en allemand) a connu son succès lorsqu’en 2014, le designer new-yorkais Ryder Caroll lui propose une association lors du lancement du concept Bullet Journal.
Le papetier allemand Leuchtturm était plutôt connu pour ses albums de collection numismatiques ou philatéliques pour lequel il était leader sur le marché européen depuis un siècle. Toutefois, en 2006, la famille Stürken, aux commandes de l’entreprise voit le marché de la collection décliner et cherche d’autres débouchés dans la papeterie haut-de-gamme. Le carnet est apparu comme un produit logique car il reste fortement utilisé malgré l’ère du numérique. En dépit d’une très forte concurrence de la part de Moleskine, Leuchtturm sort son épingle du jeu en offrant à ses carnets : un index, une numérotation des pages et des étiquettes à coller sur la couverture et sur la tranche pour l’archivage. Son papier 80 g/m² est spécialement conçu pour l’usage du stylo et surtout du stylo-plume. Son autre papier 180g/m² est prévu pour le dessin et l’encre.
Ce partenariat inopiné avec Ryder Caroll a permis à Leurchtturm de conquérir le marché du bullet journal avec un accueil très enthousiaste de la part des utilisateurs.

Carnet A5 Leuchtturm 1917 pour bullet journal

Le carnet Leuchtturm présente les caractéristiques suivantes : table des matières, pages numérotées, une pochette à soufflet, un marque et un élastique pour maintenir le carnet fermé. Vous pouvez choisir entre les lignes, les dots et les pages vierges. Votre couverture peut être souple ou ridige. Leuchtturm peut même vous fabriquer votre carnet sur-mesure !

Son papier a un grammage de 80g/m² de couleur ivoire clair. Très agréable à travailler, c’est un papier de grande qualité, capable de rendre l’écriture à l’encre très douce et bien diffuse.

Exemple d'écriture sur Leuchtturm

 

Rhodiarama de Clairefontaine : un amour de papier

Rhodiarama rouge comme bullet journal

Qui ne connaît pas la marque Rhodia, célèbre porteuse du mondialement connu bloc Rhodia, le bloc à la couverture souple orange et aux feuilles petits carreaux pré-découpées ? Nous avons tous utilisés ce bloc au moins une fois dans notre vie. Le bloc et le carnet, Rhodia en connaît un rayon !
Rhodia, c’est une histoire qui dure depuis plus de 120 ans, de Lyon en passant par Alger et l’Isère. Depuis le rachat par Clairefontaine en 1997, c’est à Mulhouse qu’elle produit ses blocs et cahiers.

rhodiarama-bullet-journal

Exemple de prise de notes en réunion sur Rhodiarama

Rhodiarama est arrivé sur le marché du bullet journal un peu plus tard que son homologue Leurchtturm. Avec la même envie de proposer aux utilisateurs un carnet de très haute qualité, Rhodiarama se décline sur plusieurs formats, avec une couverture souple en simili cuir italien extrêmement agréable à toucher, une piqûre textile orange originale et surtout, son papier vélin velouté 90g/m² couleur ivoire. Il possède une pochette à soufflet sur la 3e de couverture et un marque-page. Un élastique permet de garder le carnet fermé.
Le papier vélin velouté hérité de Clairefontaine est extraordinaire pour l’écriture.
Ce papier serait issu d’un mélange de cellulose de feuillus et de résineux apprêté d’un satinage. Il est sûr qu’il contient des charges minérales pour offrir un papier lisse et adapté à l’écriture.

Mon bullet journal sur Rhodiarama
Pour avoir testé des stylos-bille, des roller-gels (Pentel et Pilot), des pointes calibrées (Stabilo), des feutres pinceaux et des stylos-plumes, il facilite énormément le tracé et reçoit l’encre sans transpercer ni dégorger.
Évitez toutefois les marqueurs peinture de type Posca ou Shake qui retirent des fibres de papier par excès d’humidité.

Rhodiarama exemple bullet journal

Test de Rhodiarama pour prise de notes

Test stylo plume et feutre sur Rhodiarama

Test de stylo-plume et sur Rhodiarama

Pour tous ceux qui souhaitent vraiment écrire et dessiner simplement sur de bons carnets, je vous conseille vivement Leurchtturm et Rhodiarama. Ils répondent vraiment à tous les besoins et tous les stylos et feutres d’écriture. Evitez sur ce genre de papier les marqueurs à peinture de type Posca et les feutres à solvant comme les feutres à alcool ou marqueurs permanents. Ce papier n’est pas destiné au mouillage donc, n’espérez pas réaliser des aquarelles sur le grammage de ces papiers. Prenez ces carnets comme des outils du quotidien pour vous faire plaisir dans la création, l’écriture et l’illustration. Ils me servent de carnets de notes dans mes recherches sur le matériel d’art et me permettent de mêler l’utile à l’agréable.

Références :

Article sur Les Echos de 2017
Article sur L’Alsace de 2014

Une réflexion au sujet de « Dessiner son journal : Leuchtturm 1917 ou Rhodiarama »

  1. Article vraiment intéressant à lire et avec des illustrations très sympas.
    Encore une fois, on sent que l’auteur a fait beaucoup de cherches afin d’écrire son article.
    Merci à elle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.