Le papier aquarelle Saunders Waterford

FavoriteLoadingAjouter à Coup de Coeur

Un papier pour aquarelle de haute qualité fabriqué avec un savoir-faire ancestral

Présentation du bloc de papier aquarelle Saunders Waterford
Présentation du bloc de papier aquarelle Saunders Waterford

Le papier Saunders Waterford que j’ai utilisé se présente avec une texture à grain fin sur le recto et le verso. Sa couleur est très légèrement jaunâtre. Il est fabriqué 100% coton sans acide, à la forme ronde sur tissu feutre. Son épaisseur est de 300g/m2. Le bloc Saunders Waterford que j’ai testé mesure 310×230 mm pour 20 feuilles.

Histoire du papier aquarelle Saunders Waterford

Le papier aquarelle Saunders Waterford provient du moulin St Cuthberts de l’ancienne ville épiscopale de Wells, dans le sud-ouest de l’Angleterre, depuis 1700. Ce moulin bénéficie de la rivière Axe pour s’approvisionner en eau et activer la machinerie. Il fabrique des papiers pour beaux-arts et jet d’encre de très haute qualité
Le papier en lui-même est recommandé par la Royal Watercolor Society en Angleterre. Les feuilles du papier Saunders Waterford sont tamponnées au carbonate de calcium pour éviter la dégradation des couleurs par la pollution. Les feuilles sont encollées à coeur à la gélatine, comme tous les papiers aquarelle de très haute qualité.

Présentation du moulin de St Cuthberts

Test du bloc Saunders Waterford 310×230 mm à grain fin

Esquisse sur papier Saunders Waterford au porte-mine

Je réalise l’esquisse du sujet au porte-mine Faber-Castell 0,5 mm. La surface du papier est finement granuleuse et rigide. Elle accepte parfaitement le graphite de la mine.

Je commence par humidifier la surface totale avec un gros spalter mouilleur à poils de petit-gris. Ensuite, je prépare les quatre couleurs principales dans ma palette en grosse quantité. J’utilise un pinceau large à poil de martre pour appliquer les couleurs dans les zones respectives en profitant de l’humidité du papier et réaliser ainsi un premier lavis. Il gondole un peu.

Test sur papier aquarelle Saunders Waterford
Le papier gondole légèrement quand il est humidifié totalement

J’utilise un coffret d’aquarelle Winsor & Newton ainsi que l’aquarelle russe White Nights. Pourquoi deux aquarelles? Je connais mieux l’aquarelle Winsor & Newton mais elle délivre moins de couleurs sur la palette que la White Nights qui, par son liant au miel, libère davantage de couleurs. Pour un grand format, c’est plus pratique.

Test sur papier aquarelle Saunders Waterford
Achèvement du test avec de l’aquarelle extra-fine noir d’ivoire de Winsor & Newton

J’ai constaté que le papier revenait en place après la gondole due à l’humidité. J’ai pu superposer mes lavis en attendant entre chaque couche qu’il sèche. En effet, il reste longtemps humide et permet de travailler dans le frais. Le grain reste visible en dépit des couches de couleur posées. Ce n’est pas gênant en soi mais peut être rédhibitoire pour ceux qui n’aiment pas qu’on voie le grain.

Résultat final du test sur le papier aquarelle Saunders Waterford (la pique du toit penche un peu par contre)

Le papier Saunders Waterford correspond aux attentes d’un artiste professionnel comme un artiste confirmé. Je le conseille pour des peintures où travailler dans le frais est important pour vous. Il conserve son humidité plus longtemps qu’un papier de gamme inférieure. Cela peut être un inconvénient pour les artistes qui débutent et qui souhaitent que leur peinture reste plus longtemps en surface et moins absorbée. Néanmoins, Saunders Waterford reste un papier d’excellente qualité pour les aquarellistes.

Où trouver le matériel nécessaire à cette peinture ?

Le papier Saunders Waterford est disponible sur le site de Dalbe à partir de 32,45€.
Aquarelle Winsor & Newton
Aquarelle White Nights
Noir d’ivoire Winsor & Newton Serie 1 AA
Spalter Royal & Langnickel L279
Pinceau mouilleur Raphaël 803
Pinceau poil de martre Winsor & Newton series 7

Est-ce que cet article vous a intéressé?

2 réflexions sur « Le papier aquarelle Saunders Waterford »

  1. Je ne comprend pas l’engouement que suscite ce papier. J’en ai acquis pour essayer autre chose que l’arches que j’utilise depuis 25 ans. Mal m’en a pris. Même en 600grs, il se comporte comme un buvard. Sauf à le laisser sécher plusieurs jours après un travail dans l’humide, il est impossible d’avoir du détail ou une limite nette entre deux couleurs ( ce que l’on voit parfaitement entre votre ciel et vos montagnes). Le pigment pénètre tout de suite en profondeur, ce qui empêche tout repenti ou éclaircissement par absorbtion.

    • Bonjour,
      Je vous remercie pour votre commentaire.
      Il est possible que certaines propriétés du papier (notamment le tamponnage au carbonate de calcium) perturbe la technique d’un peintre aguerri habitué à Arches (qui reste l’un des meilleurs papiers pour aquarelle sur le marché du matériel d’art). Il est vrai qu’il met plus de temps à sécher que Arches. Après, il y a aussi les habitudes que l’on prend avec un papier… Je vais bientôt refaire une peinture pour ce test. Je serai attentive à vos remarques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.