Le papier Carb’ON de Clairefontaine

FavoriteLoadingAjouter à Coup de Coeur
Test du papier Carb’ON de Clairefontaine

En passant par les rayons papier, j’ai découvert ce papier entièrement noir fabriqué par Clairefontaine: Carb’On. Il est dans la lignée des autres papiers Paint’On de la maison Clairefontaine. Celui-ci diffère dans le grammage, 120g/m2, alors que les Paint’On sont de grammage 250g/m2 pour assurer un travail multi-technique.
Carb’On présente sur sa couverture des outils de dessin différents et j’ai souhaité les tester.

Tracé au crayon de couleur blanc sur papier Carb’ON de Clairefontaine

J’ai commencé par un crayonné blanc sur le papier Carb’On. J’ai préalablement fixé la feuille de papier sur un support car avec un grammage en-dessous de 200g/m2, la fibre de papier a tendance à gondoler avec la transpiration et l’eau.

Le travail au crayon de couleur blanc est agréable. Le crayon glisse bien sur le papier et le blanc ressort bien. J’ai utilisé ici des crayons blanc et rouge Luminance 6901. Avec sa mine tendre, je parviens à faire de bons dégradés. Sur papier foncé ou noir, mieux vaut utiliser des crayons tendres que secs pour que la couleur ressorte bien. J’applique le blanc sur les zones claires. Je laisse l’ombre dans le noir du papier.

Fin de la mise en valeur au crayon de couleur blanc et rouge

Ensuite, je prépare le matériel pour travailler à l’encre acrylique blanche Liquitex. Il me faut:

  • le flacon d’encre acrylique blanche Liquitex
  • une palette pour préparer mes glacis
  • un chiffon sec
  • un pinceau à poils souples synthétiques (ici taille 2)
Travail à l’encre acrylique blanche de Liquitex

Je prépare une encre bien diluée dans l’eau pour appliquer ensuite sur les mèches de cheveux une sorte de « jus d’acrylique » appelé aussi glacis. Je vais monter progressivement en couches de plus en plus opaques en ajoutant plus d’encre blanche.
L’encre acrylique blanche ressort très bien sur le papier Carb’On. Elle fait légèrement gondoler le papier mais comme il est bien tendu et fixé, la fibre bouge un peu puis se remet en place.

Le résultat des deux tests est concluant. Le papier est de très bonne qualité, lisse et suffisamment épais pour travailler dans le sec et l’humide. Pour les techniques humides toutefois, veillez à tendre le papier au préalable si possible. Cela évitera les mauvaises surprises.

Fin du test du papier Carb’ON de Clairefontaine avec un crayon de couleur et de l’encre acrylique. Personnage de Tokyo Ghoul.

Est-ce que cet article vous a intéressé?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.